MOUVEMENT POUR LE DEVELOPPEMENT SOLIDAIRE / MDS

STAJ est membre fondateur du Mouvement du Développment Solidaire qui regroupe les Réseaux d'Echange Réciproque de Savoir, le Réseau d'Economie Alternative et Solidaire et Culture et Liberté. Le MDS par son action et dans ses réflexions, tente de croiser les projets de l'Education Nationale, de l'Economie Solidaire et du Développement Durable. Cette démarche transversale est une construction collective qui a commencé à Achères en 1997 et dont le texte fondateur était :

 

 

 

 

Extrait de la déclaration d'Achères

" Les participants et participantes des rencontres d'automne des 13 et 14 décembre 1997 réunissant à Achères 160 représentant de Culture et Liberté, du Mouvement des Réseaux d'Echanges Réciproques de Savoirs, du Réseau d'Economie Alternative et Solidaire et du STAJ et quelque uns de leurs amis, ont pris l'option de poursuivre leur dialogue et approfondir leur coopération. Pour cela, ils ont décidé d'installer un collectif de liaison pour un développement solidaire (CLDS), dont la fonction est de vérifier et d'approfondir en commun les conditions d'un véritable mouvement. (…). La création du collectif de liaison, souple et ouvert, a pour objectifs de :

  • Définir quelques moyens communs d'action et commencer à donner à leurs réalisations un écho plus important
  • Accorder une écoute plus grande aux dynamiques à l'œuvre dans la société civile et plus particulièrement parmi les jeunes,
  • S'ouvrir mieux aux solidarités internationales et planétaires
  • Réfléchir ensemble aux mutations sociales provoquées par la mondialisation de l'économie et plus particulièrement la déstabilisation du travail salarié
  • Réunir les premières conditions d'un dialogue plus autonome et plus efficace avec les pouvoirs publics locaux, nationaux et européens.
  • Dans les mois qui viennent, le collectif de liaison s'efforcera de diversifier et d'approfondir les échanges et les contacts ouverts lors de ces journées : (…)

  • En examinant les modalités d'éditions communes, accordant une large place à la diffusion et à la connaissance des pratiques,
  • En tenant, les 27 et 28 août 1998 à Vigy (57), des journées d'été, permettant aux participant (e)s de nos mouvements de poursuivre échanges et réflexions,
  • En ouvrant un séminaire consacré au contenu de la notion de développement solidaire,(…)

Nous contribuons ainsi à porter à la société dans son ensemble un questionnement plus riche et des réponses collectives plus à la hauteur des enjeux de notre temps ".

Achères, le 14 décembre 1997 à 12h00.

Cette déclaration commune traduit la volonté de Culture et Liberté, du MRERS, du REAS et de STAJ, de créer une plate-forme de réflexion et d'action : le Mouvement du Développement Solidaire. Les partenaires s'engagent ainsi à multiplier les espaces de rencontres et d'échanges tant au plan national que local pour mutualiser leurs objectifs et leurs moyens. D'autres mouvements soutiennent cette initiative et s'inscrivent dans cette plate-forme. Ces réseaux tentent de rompre avec la dispersion, l'émiettement, les particularismes. Ils tentent une combinaison originale entre économie solidaire, Education Populaire à la réciprocité et développement durable pour "apprendre à entreprendre ensemble et entreprendre d'apprendre ensemble"